A la ligne, Joseph Ponthus

A la ligne est un texte unique en son genre : pas tout à fait roman, pas tout à fait autobiographie, pas tout à fait poésie, et pourtant un peu de tout cela en même temps. Dans ses « feuillets d’usine », qui courent sur plus de 250 pages, Joseph Ponthus raconte sa vie d’ouvrier intérimaire, envoyé au gré des besoins dans une conserverie de poissons ou des abattoirs bretons.

A la ligne Joseph Ponthus

Lire la suite

Publicités

Les sept mariages d’Edgar et Ludmilla, Jean-Christophe Rufin

Les plus belles histoires d’amour sont éternelles. Celle d’Edgar et Ludmilla en fait partie, même si pour cela, elle a pris des chemins détournés. Ils ont connu six séparations, pour mieux se retrouver, sept fois. Leur parcours amoureux pour le moins chaotique s’écrit en parallèle de leurs carrières exceptionnelles et compliquées. Mais rien n’empêche le mariage acquérir de plus en plus d’importance et de sens à leurs yeux.

Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla Jean-Christophe Rufin.png

Lire la suite

Des hommes couleur de ciel, Anaïs Llobet

Depuis qu’elle a quitté la Tchétchénie, Alissa Zoubaïeva fait tout pour s’intégrer dans son nouveau pays, les Pays-Bas. Elle en a obtenu la nationalité et se présente comme d’origine russe à tous ceux qui lui demandent d’où elle vient. Même si elle se sent bien, elle reste sur ses gardes : elle a fui son passé et ne veut pas qu’on la rapproche de ce petit territoire du Caucase connu pour sa violence et ravagé par la guerre. Lorsqu’un attentat est commis dans le lycée où elle enseigne, à La Haye, son monde vole en éclat : non seulement c’est l’un de ses élèves qui est soupçonné, mais en plus il est Tchétchène.

Des hommes couleur du ciel Anaïs Llobet.png

Lire la suite

Un écrivain, Laure Arcelin

Alexandre Maigine avait un job et une passion. Écrire d’un roman était un pas de côté dans son quotidien, et jamais il n’en aurait imaginé les répercussions. S’il avait pu, il serait rester à l’ombre, loin des médias et du public. Mais lorsqu’on  remporte le prix Goncourt avec son premier roman, c’est difficile. Voire impossible si cette récompense tombe à point nommé pour sauver la petite maison d’édition qui vous publie. De mauvaise grâce, le néo-lauréat se prête donc aux traditionnelles conséquences d’une telle distinction : interviews, séances photos, cocktails mondains…

Un ecrivain Laure Arcelin.png

Lire la suite