Les sept mariages d’Edgar et Ludmilla, Jean-Christophe Rufin

Les plus belles histoires d’amour sont éternelles. Celle d’Edgar et Ludmilla en fait partie, même si pour cela, elle a pris des chemins détournés. Ils ont connu six séparations, pour mieux se retrouver, sept fois. Leur parcours amoureux pour le moins chaotique s’écrit en parallèle de leurs carrières exceptionnelles et compliquées. Mais rien n’empêche le mariage acquérir de plus en plus d’importance et de sens à leurs yeux.

Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla Jean-Christophe Rufin.png

Lire la suite

Publicités

Si je t’oublie Alexandrie, Jérémie Dres

A la mort de sa grand-mère, Jérémie Dres retrouve en haut d’une armoire une valise pleine de souvenirs. Les photos d’Alexandrie dans les années 1930 l’intriguent, mais son grand-père se montre assez peu bavard : quel intérêt y a-t-il à ressortir ces « vieilleries » ? La curiosité de Jérémie est piquée au vif. Il ne sait pas grand chose sur l’histoire de sa famille, sa principale source refuse de coopérer… une seule solution : partir explorer l’Égypte d’aujourd’hui à la recherche du passé. Le voilà donc qui embarque avec sa mère pour Le Caire, première étape d’un voyage riche en émotions.

Si je toublie Alexandrie Jeremie Dres.png

Lire la suite

Une femme en contre-jour, Gaëlle Josse

L’histoire de Vivian Maier est incroyable. Aujourd’hui, son nom fait partie de ceux que l’on ne se pardonne pas d’oublier lorsqu’on cite les plus grands photographes du XXème siècle. Mais il y a dix ans encore, personne ne la connaissait. Non que son œuvre n’ait alors été diffusée qu’à un petit cercle d’initiés, non. Son œuvre n’existait pas. Ou plutôt, elle croupissait dans des cartons au fond d’un entrepôt, loin des regards.

Une femme en contre-jour - Gaëlle Josse.png

Lire la suite

Les déracinés, Catherine Bardon

C’est peu dire que j’ai été captivée par le premier roman de Catherine Bardon, Les déracinés, qui m’a emportée dès la première page. J’ai eu du mal à me détacher de ma lecture et l’histoire a continué à me trotter dans la tête bien après avoir refermé le livre. D’ailleurs, j’ai eu un mal fou à me lancer dans cette chronique, et j’ai bien peur qu’elle ne soit pas à la hauteur. J’espère quand même qu’elle vous donnera envie de lire ce magnifique roman.

Les déracinés Catherine Bardon.jpg

Lire la suite