L’imprudence, Loo Hui Phang

Elle aime son corps, elle aime le ressentir tendu, frémissant, vivant. Elle aime jouir, tout simplement. Cela n’en fait pas une personne exceptionnelle, simplement l’héroïne du premier roman de Loo Hui Phang, un court texte très largement inspiré de sa propre histoire.

Limprudence Loo Hui Phang.png

Lire la suite

Les amers remarquables, Emmanuelle Grangé

J’aurais pu m’arrêter en cours de route, j’ai tenu à aller jusqu’au bout, parce que j’avais le temps et que c’est le jeu des 68 premières fois : lire des livres qu’on aurait peut-être jamais regardés sinon. Il y a beaucoup de bonnes surprises, heureusement. Mais il y a aussi des rencontres totalement ratées, et je range sans aucun doute possible le second roman d’Emmanuelle Grangé dans cette catégorie.

Les amers remarquables - Emmannuelle Grange.png Lire la suite

Les crayons de couleur, Jean-Gabriel Causse

Les photos en noir et blanc ont toujours un petit quelque chose de mystérieux : notre arrière-grand-oncle avait-il vraiment mauvais goût ou est-ce l’absence de couleurs qui rend sa cravate hideuse ? De quelle couleur pouvait bien être la jolie robe de notre grand-mère sur cette photo de famille jaunie ? Dans les bibliothèques familiales, les albums contiennent des souvenirs aux milles nuances de gris.

Les crayons de couleur Jean-Gabriel Causse

Lire la suite

L’homme qui n’aimait plus les chats, Isabelle Aupy

Bien qu’il y ait le mot « chats » dans le titre, on est loin, très loin d’un feel-good book. Ce court premier roman est au contraire un livre qui fait réfléchir, une dystopie politique qui fait froid dans le dos. La jeune maison d’édition qui le publie n’a pas peur de l’inscrire dans la lignée du 1984 de George Orwell, et force est de constater que c’est légitime.

L'homme qui n'aimait plus les chats  Isabelle Aupy.png Lire la suite