Ceux qui restent, Benoît Coquard

Il y a des livres de sociologie qui se lisent comme des romans. C’est le cas de l’ouvrage de Benoît Coquard, Ceux qui restent. Dans cette étude des populations rurales de plusieurs cantons du Grand Est, il décrit la vie quotidienne des jeunes adultes, vingtenaires et trentenaires, qui font leur vie loin des grandes villes, dans des villages qui se meurent faute d’activité économique locale.

Ceux qui restent - Benoit Coquard

Lire la suite

Cerveau et silence, Michel Le Van Quyen

Je suis en confinement chez mes parents, à la campagne. Ici, quasiment plus de voitures, mais beaucoup d’oiseaux qui chantent. Depuis presque un mois, c’est à peine si on aperçoit une traînée de condensation dans le ciel bien bleu, alors que d’ordinaire, on entend régulièrement le ronronnement des avions, même s’ils sont encore bien haut. Bref, loin du tumulte parisien, je profite non seulement du vert et de l’espace, mais aussi du silence. Et ça fait un bien fou.

Cerveau et silence - Michel Le Van Quyen

Lire la suite

Honoré et moi, Titiou Lecoq

Avec cette biographie de Balzac, Titiou Lecoq fait voler en éclat le mythe selon lequel pour être pris au sérieux, il faut être barbant. Loin de l’essai académique, elle propose une approche un peu déjantée de l’exercice, dépoussière le genre et n’oublie pas l’essentiel : nous faire découvrir l’homme derrière le personnage. Honoré et moi est dynamique et drôle, et pour qui, comme moi, ne connaît rien à la vie de cette grande figure de la littérature française, c’est un excellent moyen de combler cette lacune.

Honore et moi - Titiou Lecoq

Lire la suite