Dans les coulisses du blog #2

En août, La Marmotte à lunettes fête ses 3 ans à travers un TAG sur « Les coulisses du blog ». Deuxième rendez-vous cette semaine !

Rédaction
J’attends toujours un peu avant de rédiger, pour repenser « à froid » à ma lecture. L’impression n’est pas toujours la même que sur le vif et j’ai les idées plus claires pour organiser ma chronique. Par contre, quand je commence à écrire, je rédige d’une traite. Les billets sur lesquels je passe le plus de temps ne sont pas forcément ceux qui sont finalement les plus lus, ni d’ailleurs ceux dont je suis la plus satisfaite. Je préfère largement les fois où je me surprends moi-même à trouver facilement les mots pour partager ma lecture !

Serré ou plutôt long ?
La longueur de mes chroniques varie en fonction de mon enthousiasme pour le livre ou, plus exactement, de ce que j’ai envie d’en dire (je peux avoir beaucoup de choses à partager sur un livre qui ne m’a pas plu du tout !). Je ne me fixe aucune règle, j’essaie juste d’avoir un résultat structuré, quitte à ne pas écrire tout ce que je voulais dire : si je n’ai pas réussi à intégrer une idée à ma première version, c’est que ça ne venait pas naturellement. Avec le recul, je remarque que la plupart de mes chroniques ont une longueur similaire. Ni trop serrées ni trop longues, elles comptent quatre ou cinq paragraphes. Je n’ai pas l’impression que ça fasse fuir les lecteurs, donc je continue comme ça !

Divulgâcher ?
Petite parenthèse avant de répondre à la question : j’adore ce mot, même si j’ai encore le réflexe d’utiliser « spoiler ». Un grand merci à nos amis canadiens pour l’avoir inventé !

Ceci étant dit, la réponse à la question est : « surtout pas ! ». Je n’aime pas qu’on me révèle la clé de l’intrigue d’un livre que j’ai envie de lire, ce serait franchement vache de ma part de gâcher le plaisir des autres. Il y a moyen de dire plein de choses au sujet d’un livre, sans en dévoiler le mystère. Ce n’est pas toujours évident, mais ça fait travailler les méninges !

Ils en pensent quoi les autres blogueurs ?
Il m’arrive de lire les chroniques d’autres blogueurs avant de rédiger la mienne quand je n’arrive pas à la commencer (ce qui signifie souvent que je n’ai pas assez pris le temps de penser à ce que je voulais dire avant de me mettre devant mon ordinateur). Dans ce cas, lire un avis que je partage ou au contraire totalement opposé au mien me sert de déclic. Autrement, je lis à l’occasion des chroniques sur d’autres blogs parce que je suis curieuse de voir ce qu’ont pensé des blogueurs que j’apprécie d’un livre que j’ai moi aussi lu.

Citations ou pas ?
J’ai récemment suivi un atelier sur la critique littéraire, au cours duquel j’ai appris qu’il était essentiel de partager une ou deux citations pour permettre au lecteur de se faire une idée du style de l’auteur. Cela signifie toutefois qu’il faut trouver dans sa lecture un extrait que l’on ait envie de partager, une phrase qui nous frappe particulièrement. J’ai déjà du mal dans cette première étape. Mais surtout, j’ai essayé (ici par exemple), et sans le contexte, ça me parait tout de suite plus fade. Je n’ai pas l’impression de rendre service à l’auteur et à son livre ! Je ne m’interdis pas de retenter si l’occasion se présente, mais je n’en fais absolument un incontournable de mes chroniques.

Le TAG de l'été

Rendez-vous lundi prochain pour la suite de ce TAG !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s