Vigile, Hyam Zaytoun

Se coucher un soir dans son quotidien banal, se réveiller en pleine nuit pour découvrir que son conjoint fait une crise cardiaque. Sur le coup, c’est l’urgence qui prime : il faut appeler les pompiers et commencer un massage cardiaque. Mais lorsqu’elle le retrouve sur un lit d’hôpital, plongé dans le coma, la narratrice se laisse submerger par l’angoisse, le doute, la peur, l’amour aussi. Car pour l’instant, il est là, dans cette chambre, pas tout à fait avec elle mais certainement pas parti. Elle a bien l’intention de se rappeler chaque jour à lui, pour qu’il sache qu’elle l’aime et qu’ils ont encore beaucoup de choses à partager ensemble.

Vigile Hyam Zaytoun

Et pour que cela soit possible, autour de la narratrice, une solide chaine de solidarité se met en place. Très vite après le drame, la famille, les voisins et les amis s’organisent et, spontanément, tous trouvent leur place : il faut s’occuper des enfants, de l’intendance, des tracasseries administratives… mais aussi, et plus discrètement, être là, juste présents, pour qu’elle sache qu’elle n’est pas seule dans cette épreuve.

Cinq ans après avoir vécu ce drame à la première personne, Hyam Zaytoun couche sur le papier ses émotions, ses réflexions. C’est certainement ce qui rend le texte si vrai. On ne tombe jamais dans le pathos, et pourtant, la situation (littéraire) pourrait vite dégénérer : un premier roman, une expérience personnelle, un sujet intime. Il en faut moins pour se retrouver sur un terrain glissant. Heureusement, Hyam Zaytoun a pour elle la sincérité et cela lui permet d’éviter le faux pas.

Ce récit est une déclaration d’amour de la narratrice à son conjoint, autant qu’un témoignage très personnel sur quelques jours qui peuvent changer une vie. Vigile n’est pas très long, à peine 128 pages, mais il est dense et très prenant. Ce n’était certainement l’intention de l’auteur, mais en le refermant, on ne peut s’empêcher de relativiser notre quotidien et ses petits tracas en réalisant ce qui peut soudainement nous arriver.

Vigile
Hyam Zaytoun
Le Tripode

logo 68J’ai lu ce livre dans le cadre de la session de printemps 2019
des 68 premières fois. Merci à toute l’équipe !

6 réflexions sur “Vigile, Hyam Zaytoun

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s