Faune et flore du dedans, Blandine Fauré

Comment s’épanouir lorsqu’on n’a pas de solides racines ? Cette question est valable  pour les végétaux comme pour les êtres humains. Preuve que les deux ont plus en commun que nous ne pourrions l’imaginer, chaque chapitre du premier roman de Blandine Fauré commence par une définition de botanique, et toutes apportent un élément de réponse à la question fondamentale de ce livre : qui est Louise, l’héroïne ?

Faune et flore du dedans - Blandine Fauré

Louise fuit son enfance, son passé, les gens qui l’ont blessée. Pour mettre de la distance entre elle et ce fardeau, elle rejoint une expédition de scientifiques partant à la recherche de nouvelles espèces dans la jungle amazonienne. Elle est là pour porter un regard artistique sur la mission, mais aussi pour se révéler à elle-même.

Dans cet environnement hostile, la crainte, d’abord, domine Louise. Plus elle s’intègre au groupe, plus elle apprend à apprécier cette nature luxuriante. Bientôt l’artiste est à l’aise. Mais intérieurement, la vie sous la canopée fait rejaillir avec violence les traumatismes. Petite fille perdue, femme blessée, sœur comblée : tout se mélange, la laissant à fleur de peau. Lorsqu’il lui faut quitter la forêt, elle n’est pas loin d’avoir totalement perdu pied.

La quête de Louise pouvait-elle trouver une réponse dans la forêt amazonienne ? On ne repart pas indemne d’un séjour dans la selva. L’écriture, qui retrace son parcours, oscille entre l’introspection de Louise et ses adresses à Joachim, le charismatique chef de mission. Les allers-retours entre différentes périodes de son passé dessinent peu à peu le portrait de Louise, au parcours et à la personnalité complexes, jusqu’à révéler ce que cette expérience lui a réellement apporté.

Mon sentiment à la fin de cette lecture est ambivalent. J’ai apprécié la métaphore botanique qui sert de fil directeur, et Louise est suffisament intrigante pour m’avoir donné envie de lire le livre jusqu’au bout afin d’en savoir un peu plus sur elle. Pour autant, je ne me suis pas attachée à l’héroïne et à aucun moment je n’ai été réellement emportée par le récit.

Faune et flore du dedans
Blandine Fauré
Arléa

logo 68J’ai lu ce livre dans le cadre de la session d’automne
2018 des 68 premières fois. Merci à toute l’équipe !

Publicités

2 réflexions sur “Faune et flore du dedans, Blandine Fauré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s