Délivrez-vous !, Paul Vacca

J’ai de sérieux doutes sur l’intérêt du jeu de mot qui sert de titre au court essai de Paul Vacca. Qu’importe, le sujet m’intéressait trop pour que je m’arrête à ce détail. Ce n’est pas tous les jours que vous tombez sur un texte qui met des mots sur des idées que vous aviez en tête depuis longtemps, sans nécessairement les structurer en jolies phrases percutantes accompagnées de faits marquants et de chiffres sonnants et trébuchants pour renforcer votre argumentaire.

Délivrez-vous, Paul Vacca.jpg

Autant vous mettre tout de suite au goût du jour : le livre papier n’est pas mort, bien au contraire. C’est pas une bonne nouvelle, ça ? On peut même prendre le pari inverse : le livre papier est carrément tendance. Quand vous aurez lu ce livre, vous en serez tellement convaincu que vous oserez affirmer à tous les fashionistas que vous croiserez, « Comment ça, t’as pas un livre avec toi ? ». Le it objet ultime, on vous dit. Rien de moins.

Je m’emballe peut-être un peu. N’empêche. Ce plaidoyer pour le livre papier face à la pénétration aggressive du numérique dans notre quotidien est à la fois instructif et réjouissant. Il nous rappelle à quel point la lecture est une expérience immersive et totale (côté création d’un univers imaginaire, c’est mieux que la réalité augmentée), solitaire mais terriblement sociale (qui n’a pas déjà relancé la conversation avec un « et sinon, tu lis quoi en ce moment ? »), à la fois intellectuellement stimulante et reposante (le livre, super aide à l’endormissement, garanti sans effets secondaires).

Lire en version papier permet de compléter cette liste positive avec quelques qualificatifs rebelles : c’est subversif car incontrôlé (pas de mouchard dans un livre papier), et engagé (vous luttez contre l’invasion d’Amazon dans notre quotidien et la transformation du livre en simple consommable, et si en plus vous achetez vos livres à la librairie du quartier, alors là, vous participez ni plus ni moins qu’au renforcement du tissu social local). En plus, ça peut vous rendre très généreux : n’êtes-vous pas prêt à partager un livre qui vous a plu avec la Terre entière ? Bref, contrairement à ce que l’on pourrait croire, lire, c’est déjà agir.

Délivrez-vous !
Paul Vacca
Les éditions de l’Observatoire

Publicités

Une réflexion sur “Délivrez-vous !, Paul Vacca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s