Ta vie ou la mienne, Guillaume Para

Ta vie ou la mienne Guillaume ParaMagistral. Le terme est un peu galvaudé, trop vite utilisé sur les affiches de cinéma ou les bandeaux qui ceignent les couvertures des livres. Et pourtant, c’est le meilleur mot qui me vienne à l’esprit pour parler du premier roman de Guillaume Para, Ta vie ou la mienne.

Tout oppose Hamed et Léa. Il est né à Sevran et a grandi dans les banlieues, orphelin de mère et confronté très tôt à la violence. Elle est née dans le XVIème à Paris, a grandi choyée dans un riche quartier de Saint Cloud, ambiance catho & école privée. Il rêve de foot, elle n’a aucun rêve. Parce que tout les oppose, bien sûr, ils finissent par se rencontrer. Et s’aimer. Alors qu’il fait de ses rêves une réalité, elle trouve enfin un sens à sa vie.

Mais un jour tout s’effondre. Hamed se retrouve en prison et coupe les liens avec Léa et tous les siens. Il s’enfonce dans une spirale de violence qui l’éloigne chaque jour un peu plus du garçon qu’il était et du jeune homme qu’il était devenu. Pourtant, il n’oublie pas Léa, pas plus qu’elle ne peut tirer un trait sur son premier et seul amour.

Abîmés par la vie chacun à leur manière, ils se retrouvent finalement quelques années plus tard. Est-il trop tard pour se reconstruire ensemble ?

Soyons honnête, je n’ai pas tout de suite accroché. L’histoire commence doucement, je me suis même demandé si j’allais vraiment aller jusqu’au bout. Il y avait pourtant quelque chose. D’ailleurs, je ne m’y suis pas trompée : j’ai voulu faire une pause dans ma lecture, mais le livre à peine fermé, je l’ai repris et cette fois-ci, je n’ai pas pu le lâcher avant la dernière page.

Le secret de cet engouement littéraire, c’est une tension qui monte petit à petit, la sensation que les événements vont se précipiter, qu’une vérité va éclater. On ne sait pas quand, on ne sait pas quoi exactement. Juste l’intuition que l’on ne détient pas la clé du récit et qu’elle va nous permettre de mieux comprendre Hamed et Léa. C’est bien le cas.

Mais le coup de maître de Guillaume Para, c’est d’avoir un deuxième as dans sa manche, qu’il sort juste au bon moment pour déconstruire en un instant tout ce que l’on avait imaginé. Et même un troisième, qui finit de nous achever et de nous convaincre qu’il ne fallait pas rater ce premier roman. Ce livre, c’est une claque littéraire comme je n’en avais pas reçu depuis longtemps.

Ta vie ou la mienne
Guillaume Para
Editions Anne Carrère

J’ai lu ce livre dans le cadre de la session de printemps 2018 des 68 premières fois. Merci à toute l’équipe !

Publicités

4 réflexions sur “Ta vie ou la mienne, Guillaume Para

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s