Les filles bien ne vont pas au Pôle Sud, Liv Arnesen

Les filles bien ne vont pas au Pole Sud Liv ArnesenNée en Norvège en 1953, Liv Arnesen a grandi les skis aux pieds et la tête dans les livres qui relataient les expéditions aux Pôles. Sportive, elle a multiplié les défis dès l’adolescence et repoussé, si ce n’est littéralement pulvérisé, les limites imaginées par les hommes, participant même à des courses incognito lorsqu’elles n’étaient pas ouvertes aux femmes. Libre et passionnée, elle s’est toujours imaginée à la hauteur des défis qu’elle se lançait.

Le monde des explorations polaires est résolument masculin. Elle a réussi néanmoins à tracer son chemin, et à se faire accepter. Ou presque : aucun homme n’a envie de traverser le Groenland avec elle. Qu’importe, elle monte une expédition 100% féminine, qui aboutit à la seconde tentative. Ses compagnes veulent en rester là, mais Liv a un rêve secret qui ne l’abandonne pas : ralier le Pôle Sud. Il ne s’agit pas de le conquérir, c’est déjà fait, par des hommes. Mais d’y aller, tout simplement.

Pendant longtemps, atteindre le Pôle Sud ne fut qu’un rêve pour la Norvégienne. Et puis un jour, à 37 ans, elle ose le formulé tout haut. D’un seul coup, ce n’était plus un rêve, mais un objectif. A partir de là, il était possible de construire un plan d’action concret pour le réaliser.

Elle est sûre d’elle, et ce ne sont pas les obstacles et les difficultés, qui ne manquent pas, qui l’empêcheront d’atteindre son but. A quarante ans, elle s’est offert le plus beau des cadeaux de Noël : une arrivée au Pôle Sud, après 50 jours de randonnée solitaire à travers le continent le plus froid de la planète.

Dans son livre Les filles bien ne vont pas au Pôle Sud, Liv Arnesen partage son histoire, son expérience. Son récit ne se concentre pas du tout sur son extraordinaire expédition en solitaire en Antartique en 1994, mais retrace son parcours, portant un message universel qui invite à croire en soi : rien ni personne ne peut vous empêcher de tout donner pour réaliser votre rêve le plus sincère.

Bien sûr, elle revient, tout en pudeur, sur sa traversée en solitaire dans l’immensité glacée. Elle est discrète sur ses sentiments, tant il lui est difficile de mettre des mots sur la joie qui l’habitait pendant les 1100 km qu’elle a parcourus à ski en solitaire et sans assistance, au-delà de la fatigue physique, des difficultés matérielles, de la tension psychologique. Et pourtant, on la devine, forte et profonde, justement dans cette retenue littéraire.

Témoignage original et authentique, Les filles bien ne vont pas au Pôle Sud est un livre court et dense, à lire sans modération, surtout si l’on aime les récits de voyage et d’aventure ou les portraits de femmes hors du commun.

Les filles bien ne vont pas au Pôle Sud
Liv Arnesen
Interfolio éditions

Publicités

4 réflexions sur “Les filles bien ne vont pas au Pôle Sud, Liv Arnesen

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s