J’ai lu #20 – Décembre 2017

Après vous avoir parlé de mon coup de cœur de la fin 2017, il est temps de récapituler mes dernières lectures de l’année. Au total, j’ai fini 7 livres en ce douzième mois de l’année.

Sauver les meubles, de Céline Zupperey
Arg ! Au moment d’écrire ces lignes… je n’ai plus vraiment de souvenirs de cette lecture. Pas très bon signe, je dirai ! Ma chronique si vous voulez quand même en savoir plus 🙂

Sauver les meubles Céline Zufferey

Le courage qu‘il faut aux rivières, d’Emmanuelle Favier
Un premier roman dont je n’avais lu que des critiques enthousiastes mais qui ne m’a pas emballée bien que je n’aie pas eu de mal à arriver au bout. J’ai quand même appris des choses, comme je l’explique dans ma chronique.

Le courage qu'il faut aux rivières Emmanuelle Favier

Je ne sais rien de la Corée, d’Arthur Dreyfus
Une drôle d’écriture pour un pays qui ne se laisse pas si facilement aborder. Arthur Dreyfus narre avec enthousiasme son séjour en Corée du Sud et les découvertes surprenantes qu’il y a fait. Ma chronique est à lire ici.

Je ne sais rien de la Corée Arthur DreyfusLa fille du van, de Ludovic Ninet
Une belle découverte dans le cadre du challenge des 68 premières fois. Moi qui pensais détester les livres écrits au présent, je dois dire que celui-là me prouve qu’il ne faut jamais dire « jamais » ! Ma chronique pour en savoir plus.

La fille du van Ludovic Ninet

Madeleine Project, de Clara Beaudoux
Mon gros coup de cœur de la fin de l’année, je vous en parle ici. Et je vous le recommande chaudement !

Madeleine project Clara Beaudoux

Toute la vérite (ou presque) sur la malhonnêteté, de Dan Ariely
Un super essai qui nous explique pourquoi on n’a pas trop mauvaise conscience à tordre parfois un peu la réalité… Ce qui ne rend pas notre attitude excusable pour autant !

toute-la-vérité-ou-presque-sur-la-malhonnêteté

Par-delà les apparences, Folco Chevallier
Une bonne surprise, bien différente de ce à quoi je m’attendais. L’histoire est un peu tirée par les cheveux, mais elle permet d’évoquer un sujet dont on ne connaît pas encore la réelle portée : l’intelligence artificielle.

Par-delà les apparences Folco Chevallier

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s