J’ai lu #18 – Octobre 2017

J’ai commencé par croire qu’octobre serait un mois « sans ». Un contre-coup de ma furieuse envie de lire de septembre. En dix jours, je n’avais pas ouvert un livre. Et puis, finalement, j’ai enchaîné et je termine le mois avec 8 livres au compteur. Un mois de lecture éclectique, pour mon plus grand plaisir !

L'économie symbiotique Isabelle DelannoyL’économie symbiotique, Isabelle Delannoy
Cet essai dense invite à réfléchir à un nouveau cadre général de l’activité économique. Fini le monde linéaire et extractif, qui vide la planète de ses ressources. L’avenir est à l’économie auto-régénérative, qui se conçoit en spirale : non seulement on travaille en boucles, mais ces dernières ont tendance à se renforcer en ce qui concerne la connaissance et l’efficacité (elles décroissent pour la matière, qui se perd peu à peu). Une vision pas si futuriste puisqu’à l’échelle locale, il y a dékà de nombreux exemples de réussite.

 

Mademoiselle a la folie - Pascale LecosseMademoiselle, à la folie !, Pascale Lecosse
Un beau roman qui traite d’un sujet délicat : l’accompagnement d’une personne atteinte d’Alzheimer. Retrouvez ma chronique de ce roman lu dans le cadre de la session d’automne des 68 premières fois.

 

House of spies Daniel SilvaHouse of spies, Daniel Silva
Le dernier tome des aventures de Gabriel Allon, espion israélien devenu chef des services secrets d’Israël. Cela ne veut pas dire qu’il en a fini avec le terrain, surtout lorsqu’il s’agit de traquer son adversaire #1, Saladin, chef d’un réseau international de djihadistes prêts à se faire exploser dans toutes les grandes villes occidentales… Un tome que j’ai dévoré même si le style a changé : certaines élipses sont surprenantes lorsqu’on compare avec le sens du détail qui dominait la préparation des opérations de l’équipe d’Allon dans les premiers tomes. Daniel Silva serait-il entrain de se lasser de son héros ?

 

Les liens du sang Errol HenrotLes liens du sang, Errol Henrot
Je n’ai pas du tout apprécié ce roman arrivé dans ma boite aux lettres dans le cadre des 68 premières fois. C’est l’histoire de François, jeune homme qui travaille dans un abattoir de province, sans l’avoir voulu et sans s’y sentir à sa place. Prenant le temps de décrire comment les animaux arrivent et sont ensuite traités, on sent que l’auteur aimerait que l’on s’emporte contre ce qu’il se passe dans les abattoirs. Personnellement, ça ne m’a pas du tout touchée, de même que je n’ai pas été sensible aux tâtonnements de François, incapable de s’adapter à la vie en société. Bref, une lecture qui ne m’a rien apporté.

 

Pulvis et umbra Antonio ManziniPulvis et umbra, Antonio Manzini
C’est le sixième tome des aventures de Rocco Schiavone, vice-questeur romain de naissance et de cœur, en exil forcé depuis près d’un an au commissariat d’Aoste. On y suit en parallèle deux enquêtes, l’une à Aoste liée à la découverte du cadavre d’un transexuel, l’autre à Rome, où un cadavre est trouvé dans les alpages, le numéro de Schiavone dans la poche. Perdu, l’anti-héros d’Antonio Manzini l’est plus que jamais. Loin de sa ville et de ses amis, toujours à vif de par la disparition de sa femme assassinée, il cherche désespérement à trouver un nouvel équilibre dans sa vie, avançant sur un fil ténu. L’auteur nous embarque au-delà du roman policier, dans un formidable puzzle psychologique pour mieux connaître et comprendre ce vice-questeur caractériel.

 

Wax Anne-Marie BouttiauxWAX, Anne-Marie Bouttiaux
Embarquement immédiat pour l’Afrique avec ce beau livre qui nous explique tout sur le Wax, un tissu que l’on rattache volontiers au continent noir, mais donc l’histoire est bien plus complexe !

 

Ce n'est pas toi que j'attendais Fabien ToulméCe n’est pas toi que j’attendais, Fabien Toulmé
Une très belle bande dessinée qui évoque la difficile question de l’acceptation du handicap dans une famille et la construction du sentiment de paternité. Fabien Toulmé évoque du point de vue du futur père les 9 mois d’attente joyeuse puis, devenu papa, la colère, le refus et finalement l’acceptation de sa fille Julia, née trisomique. Ma chronique à lire ici !

 

Les 12 travaux d'Emeraude KellyLes 12 travaux d’Emeraude Kelly, Carole-Anne Eschenazi
Ce livre est arrivé entre mes mains juste au bon moment. Je ne savais pas quel ouvrage tirer de la PAL et paf, il les a tous doublés. Ce feel-good book a tous les ingrédients pour plaire, et ce qui m’a amusée, c’est le ton, en mode journal intime d’une trentenaire qui garde une âme d’enfant. Plus d’une fois, j’ai éclaté de rire en le lisant. L’intrigue est simple : Emeraude (aussi appelée Emmy par ses amis) se morfond dans un quotidien pas galère mais pas éclatant non plus. Sa rencontre avec une coach en imaginaire va l’amener à entreprendre un parcours en 12 travaux pour reprendre sa vie en main et créer une destinée qui lui ressemble. Evoluant dans le monde des films de Walt Disney et autres héros de l’imaginaire, on accompagne Emmy dans sa complète métamorphose.

Photo d’illustration de l’article : Pixabay

Publicités

Une réflexion sur “J’ai lu #18 – Octobre 2017

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s